Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 58 sur 162
Page précédente | Page suivante

15/09/2009 - Inde 18

Inde : chapitre 18


30 Juin 2009, Kuarsi : Un ami d'Adja nous a offère l'hospitalité pour la nuit précédente et cette nuit même. Nous avons besoin d'un peu de repos et l'endroit est plus que sympathique à visiter. Au matin, le dal et le riz préparé par la maman sont un vrai délice. C'est praquique de pouvoir faire du feu de bois directement dans la cuisine qui sert de salle à manger.

 

Nous en profitons pour faire un peu de lessive au lavoir du coin qui contrairement à chez nous est toujours en activité.


L'après-midi, une petite baignade dans l'eau fraiche du torrent pour se débarbouiller, et le soir, visite dans le vieux temple qui est habrité dans une vielle maison familliale.

 

Là les villageois nous ont invité à une petite soirée avec des chants et danses traditionnelles qu'ils font habituellement. Sans TV la vie de ce petit village est bien vivante!

Le lendemain, nous avons du mal à quitter ce petit havre de paix. Si paisible... et la cuisine traditionnelle y était fort bonne.

Le sentier depuis Kuarsi pour Lamu est splendide. Il est creusé dans la falaise la pluspart du temps, avec une vue imprenable sur le torent en contre-bas dans les gorges.

 

 

 

 

 

 


Sur la route nous croisons quelques vieux qui rentre au village, ayant passé l'hiver plus au chaud plus bas dans la vallée. Ils sont tout souriant de regagner leur chalet et près verdoyants.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les villages aux toits en ardoises sont entourés de champs en escaliers. Ca leur donne un cachet très pitoresque.

 

Depuis Lamu, la route arrive gentilement. Quand je dit "gentilement", c'est très gentilement... Vu qu'elle se fait au son des pics, marteaux, pioches et marteaux-piqueurs...

Les travailleurs de la route sont par ici tous des népalais. Ils acceptent un travail difficile et non sans risque, vu que par chez eux, c'est plus pauvre et difficile de se faire de l'argent. Souvent, hommes et jeunes adolescents viennent travailler ici en Inde.

Nous gagnons Lamu sans encombre ou nous prenons le bus pour Bhramour. Et c'est pas parce que nous sommes en bus que c'est de tout repos. Ca secoue dans tous les sens, Willie ne se sent pas très à l'aise et régurgite tout son repas. Le contrôleur du bus fait la grimace... Nous devons changer de bus, et notre brave toutou remet ça. Cette fois, on fait plus discret et le contrôleur n'y voit rien.
Après deux heures de route cahotique longeant les falaises et cotaux escarpés, nous gagnons Bharmour.




Nous déchargeons les bagages juste devant l'entrée de la ville sous le regard d'une femme habillée dans sa tenue d'aparas traditionnelle, allant à un mariage (photo-ci contre). Adja, se frottant la tête, revient avec des infos concernant un endroit où passer la nuit. Il s'agit de nous reposer et de préparer la suite, le passage du Kugti pass, plus ardu que la Indrahar pass. Je ne pense pas que les deux américains vont continuer. Adja va être tirailler entre son envie de poursuivre avec nous au coeur du Zanskar et son obligation de rentrer avec eux. Il les a à charge, comme ils sont venus en Inde travailler volontairement dans son organisation pour la fabrication de papier recyclé. Mais pour l'heure, en route vers un hôtel et prendre une bonne douche...

 


Nous restons trois jours à Bhamour pour préparer notre nouveau trekk, se remettre du précédent, et visiter le coin. C'est une jolie petite ville. Et surtout un lieu de pélerinage. Elle habrite plus d'une huitantaine de petit temple avec chacun son propre dieu, sa propre divinité. C'est riche en couleur. Juste à côté, le mont Manimesh, un haut lieu de pélerinage sur un mois qui va commencer sous peu.
   

 

Next page, click here / Pour suivre la suite de notre périple, cliquer sur ce lien!


:: Envoyer cet article