Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 60 sur 162
Page précédente | Page suivante

15/09/2009 - Inde 19

 Inde: chapitre 19


 Du 1 au 3 juillet 2009, séjour à Bharmour.

Par ici, les paysans, avec leurs champs en escalier, labourent avec des boeufs...
 

Achat de pop-corns dans la rue, que le commerçant prépare sur demande en grillant les grains de maïs dans du sable. Ingénieux!

 

 

 

Nous passons au montainering-institute à la recherche d'un guide pour le Kugti pass. Adja va devoir rentrer, à contre-coeur, avec Josh et Malory. Du coup il nous faut trouver un guide pour le col, vu qu'il n'est pas si aisé que ça et que nous sommes encore tôt dans la saison, ce qui signifie beaucoup de neige sur la pass. Là, le responsable téléphone à une personne qui passera demain nous trouver à l'hôtel. Il s'agit d'un guide privé, car tous les guide d'état son déjà requis pour le trekk du pélerinage au Manimesh.

Le lendemain, lors de notre meeting avec le guide,  Vinod Kumar, Adja prend soin de bien le checker pour savoir à qui il a affaire. Afin de nous laisser en de bonne main. Il va prendre avec lui un de ses amis porteurl. Les animaux, comme chevaux et ânes, ne passent pas cette pass trop escarpée et il nous faut bien pour six jours de nourriture. Il va prendre une corde.

5 juillet au matin, je demande au guide s'il a bien une corde. "Oui, oui!" "A oui, et de combien de mètres?"  je rétorque. "200 m". Ben ça alors... Je demande à voir. Son sac à plutôt l'air vide. Avant de prendre la jeep qui va nous conduire 15 km plus loin à Hadsar d'où nous partirons, il avoue ne pas avoir de corde. Ben voyons. Pas très sérieux tout ça... Je vais vite au marcher en acheter une avec Sabina. Ils nous semblent que c'est qu'en même le minimum à avoir. Déjà qu'on aurait bien voulu que le "mountainering-institute" nous loue des crampons...  Aller, en route!!!. 

 

 

Après une demi heure de route en jeep, nous arrivons à Hadsar. De là nous continuons à pied en remontant une petite vallée encaissée en direction de Kugti.

En chemin nous croisons une équipe de soldats ayant rebroussé chemin. Il a neigé le jour d'avant rendant périlleux le passage du col. Notre guide s'informe auprès de leur propre guide. Il a l'air un peu emprunté... Nous continuons. "Ca devrait aller!" qu'il nous fait. On espère... en se disant que pour ces soldats de la air-force indienne, aucun risque ne pouvait être encourru. Je suppose qu'un pilote, ça a du prix!

Après cinq heures de marche, nous arrivons à Kugti village.

 


Magnifique village. Ses maisonnettes son en bois avec souvent de belles ciselures et décorations. Nous y passons la nuit. Nous logeons chez l'habitant, de la famille à notre guide. Là, notre hôte parlant un meilleur anglais que nos deux compères, guide et porteur, nous fait comprendre qu'il faudrait trouver un deuxième porteur pour faire la pass. Nous comprenons surtout que ce gars là a l'habitude du touriste et qu'il aime le frique. Néanmoins, au vu de cette journée, nous avons bien réalisé que notre porteur, assez vieux et bon fumeur, a de la peine à porter ses 18 Kg alors qu'il nous assurait 20 Kg facile...

 Ok, ne voulant pas prendre de risque et nous mettre toute les chances de notre côté pour traverser la pass, nous négocions un deuxième porteur tout en diminuant un peu le salaire de notre guide et premier porteur. Comme notre guide nous assurait un porteur pouvant se charger sans problème de 20 kg. C'est un compromis qui finalement, après d'âpre discussion, est accepté par tous.

Willie a dormi bien au chaud dans la paille cette nuit. Ca semble presque le mieux loti...

 
   

En route pour la suite, sous la protection d'une divinité indienne que nous croisons en chemin.

Nous talonnant un cortège sort du village au son de la flute et du tambour. Ils font le chemin avec nous jusqu'à leur temple, 3 km plus haut. Nous sommes dimanche et régulièrement les villageois se rassemble ce jour là et fête ensemble.

Il nous invite à assister à leur cérémonie. Un villageois va même jusqu'à se flagéler avec des chaînes de fer, ce qui le met en transe pour implorer le "dieu pluie" pour les cultures. Nous assistons à la scène à côté de l'autel avec une vue grandiose sur les montagnes alentour. C'est comme féérique... 

Un bouc est sacrifié. Après des prières et une sorte de batême, il est décapité net à coup de serpette bien aiguisée au long manche. Sa carcasse est de suite dépecée et préparée pour le repas que nous prenons tous ensemble, assis parterre sur des tapis.

En inde, il y a trois grandes divinités qui forment une trinité et les trois phases du cycle de la vie. Bhrama, le géniteur, créateur, Vishhu ou Krishna, le survivant et Mahesha ou Shiva, le destructeur. Shiva a deux fils, Ganesh, le dieux éléphant et Katiga, ainsi qu-une fille, Murali. Le temple dans lequel nous nous trouvons est dédié à Murali.

La panse pleine nous nous remettons en route vers la pass et ses sommets enneigés.

 

Après trois bonne heure de marche nous gagnons un abri de fortune, son un gros rocher. C'est là que nous allons passer la nuit, avec un bon feu de bois.

 

   

Willie attend ardemment sa pitence. Il faut dire que la montagne ça creuse l'estomac. Nous avons plus faim que d'accoutumée.

Au matin nous nous mettons en route pour le camp de base. L'ascention finale est pour demain. Avant, il y avait un col plus aisé en prenant la vallée sur la droite. L'ancien Kugti pass. Il y a quelques années, un éboulement y causa la mort de plusieurs personnes et la ferma. Depuis, elle reste impratiquée.

nous


Next page, click here / Pour suivre la suite de notre périple, cliquer sur ce lien!


:: Envoyer cet article