Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 45 sur 162
Page précédente | Page suivante

25/09/2009 - Inde 29

Inde / Zanskar: chapitre 29


Mort de rire Hello, Hello! my taylor is rich and now "alest" is also for english speakers...

Thursday, the 6 july 2009, we left Sani. On the road to Karcha and his nonnerie and monastery. The visit of these monastery, and the hospitality in the house from the "lompo", the lama, lord of the place. An old, clever and wisdom man.
After we go to Stonde to visit the swiss school. Nobody, just the gardener who does not speak english, but accept after a while to open the gate. We camp on the place.
The next day, we visit a family of the village and they show us how they make the Tsampa and the place where they make this beautiful flower. In fact they roast the seeds of barle, like pop-corn, with some send in some big pan on the fire outside. After they tamise it and send it to the place to make the flour... Every family has his own place.
We discovering the grand-father making some "tissue" with the famous whool of yack.


Jeudi 6 août, en route pour Karcha.  

 

 

 

 

 

 

 

 

Y a pas à dire, c'est à pied que nous avons le plus de racine dans notre voyage. Ca fait du bien de retrouver le chemin et d'être indépendant! Vive la liberté!!!
Et les paysages sont à la hauteur de ce sentiment vertigineux.

 

On the road to Karcha with Marpo.
.


View from Karcha.

Arrivé à Karcha nous nous dirigeons vers la nonnerie. Nous avons appris qu'y réside le "lompo", le seigneur du coin, devenu Lama et gardien du monastère féminin ayant été précédemment marié. C'est Salomé, notre amie éthnologue française et son mari François qui nous ont conseillé de le rencontrer. "Si vous avez la chance de le rencontrer, ne le manquez pas. C'est un homme très érudit et inspiré!"
Nous grimpons en direction de la nonnerie, surplombant le village et faisant face au monastère "homme" de Karcha. Tout deux séparés par des gorges. 


We climb to the top of the village, to the nonnerie.

Arrivé à la nonnerie, nous toquons à la porte du "lompo". Il semble étonné par notre arrivée, surtout avec un cheval et notre chien. Mais rapidement il nous prend en charge.

 C'est un homme observateur et très attentionné. Comprenant que nous avons envie de séjourner pour la nuit à la nonnerie plutôt qu'au "camping" du village, vers lequel sont dirigés les touristes, il nous invite à décharger notre jument.

In the nonnerie, with the "lompo", the lord of the place.

 

Il nous propose de laisser nos affaires chez lui, ainsi que nos animaux, le temps d'aller visiter le monastère. Ok. Nous descedons et grimpons en face visiter la Gompa. Nous visitons le vieux temple du haut. Il y a de belles fresques. L'atmosphère est très feutrée et une vue magnifique par la fenêtre de toute la vallée juqu'à Padum.


In the temple of the "gompa", monastery, of Karcha.

En redescendant, nous croisons un moine qui nous invite à prendre le thé chez lui. On se retrouve dans une petite chambrette de moine, à l'aménagement très rudimentaire, à boire un thé au lait avec des abricots séchés, servis par un jeune moine. Nous débutons la conversation et réalisons que cet homme a l'esprit bien éveillé. Soudain la sonnerie résonne, des pas dans l'escalier, c'est Gaël qui arrive comme par surprise. Et ben, on est fait pour se croiser nous et lui... Il vient rendre visite à ce lama pour son travail et du coup nous réalisons que nous sommes chez le "Head-Lama", le responsable des lieux. En plus, c'est un "gedje", un érudit de la philosophie boudhiste. Il l'a étudiée au Kernataka, dans le sud de l'Inde, à la grande école de philosophie boudhiste, durant 30 ans! Rien que ça...

 

Le temps passe et le "lompo" doit s'impatienter depuis. Nous profitons encore d'aller visiter le tout vieux temple du monastère, étant chez le "lama au cléfs" de la place. Nous y découvrons de vielle peinture d'il y a presqu'un milénaire. Et une impressionante statue du Chamba boudha. Le boudha à venir.  

De retour à la nonnerie, le lompo nous y attendait avec impatience. Vu l'heure tardive, la nuit tombe, il nous offre l'hospitalité chez lui. Notre jument est "parquée" chez une nonne à côté à qui nous achetons un peu de foin. Willie, quant à lui, est placé dans une toilette. Nous sommes obligés de l'enfermer, car la nuit, trois gros chiens ont l'habitude de roder par ici.
Nous mangeons et passons la soirée en compagnie de notre "lompo". Il a été marié et a des enfants. Au décès de sa femme, il est devenu lama.
Il nous montre plusieurs livre de voyageurs qu'il a rencontré et peut-être aussi hébergé. Ces aventuriers, tel David Ducoin, Zanskar, la route du changement ou Olivier Föllmi, lui on fait une place dans leur livre et offert l'ouvrage. Il faut dire que le lama Sonamo Wangchuck n'est pas n'importe qui.

C'est un homme agréable, à l'esprit fin et très érudit.  Astroloque, praticien en médecine tibétaine et grand connaisseur de philosophie boudhiste. Pourtant, il est très modeste. "Non, je ne sais pas grand chose. Juste un petit peu d'astrologie..." Tu plaisante mon coco, à nous on la fait pas!!! D'ailleurs il passe la seconde moitié de la soirée à lire un livre boudhiste. Dommage qu'il ne parle pas mieux l'anglais...


Hospitality in the house of the head lama of the nonnerie of Karcha 

Au matin, nous visitons l'ancien temple de la nonnerie. Petit mais l'endroit est spécial. Peut-être dû à la présence d'une exceptionnelle statue. Un boudha de compassion, datant du 11ème sciècle. Une statue très haute, en bois, sur toute la hauteur du monastère. Et surtout, le boudha est entouré d'animaux. Ca ressemble à un totêm, faisant penser au chamanisme... Impressionnant!

Après, visite du nouveau temple. Plus fade malgré les couleurs que le précédent. Mais des photos de lamas retiennent notre attention. Sur une vielle photo, un vieux lama. La photo est "bizarre". Le corps de la personne donne l'impression que ce lama est mort, et pourtant, ça tête semble très vivante. D'habitude, Céline et moi arrivons à sentir en regardant la photo si la personne est toujours en vie ou non. Mais là, curieux... A côté, la photo d'un jeune lama. Une nonne nous apprend que c'est la même personne. C'est un Rinpoche, qui signifie réincarnation. L'esprit du vieux lama s'est réincarné et est devenu le jeune lama d'aujourd'hui. C'est très troublant! A en croire nos sens, ce serait presqu'une évidence que la réincarnation existe. Ca fait rêfléchir...

De retour chez le lompo, il nous fait découvrir son "herboristerie", son laboratoire d'Amchi, de médecin tibétain. Plein de pots rempli de petites boules formée de mélange d'herbes très diverses au vertu médicinale. Il y a aussi du minéral et de l'animal comme composants. Cette médecine ancestrale semble assez compliquée... Nous resterions volontiers plus longtemps en compagnie de ce personnage, mais l'heure passe, nous devons nous mettre en route.


On the road to Stonde

Nous repartons en direction de Padum pour traverser le pont afin de passer par Stonde pour visiter, en chemin, l'école suisse. Stonde qui se trouve sur l'autre rive de la Zanskar rivière.


Stonde is visible! Isn't it Marpo??? Do you see the green grass there???
Après 6h de route et le pont traversé, nous arrivons enfin en vue du village de Stonde. Hein Marpo qu'en dis-tu? Pour unique réponse, un hénissement et la voilà qui double l'allure. Ah je vois..., c'est les près verts qui t'intéressent ma belle. Quelle gloutonne! Il faut bien qu'elle se remplume, elle est encore un peu maigre. 
 

 
Some children

Il est 17h00 lorsque nous arrivons au village et devant l'école déjà fermée. Nous nous expliquons tant bien que mal avec le gardien qui ne parle pas un mot d'anglais. Heureusement, il fini par accepter de nous ouvrir. Nous entrons dans une énorme propriété, entourée d'une barrière. Nous posons notre tente juste à côté du bâtiment du "staff" qui semble inhabité. On essaie de savoir si l'école va ouvrir demain étant donné que nous sommes déjà vendredi. Difficile de se comprendre avec le portier. On verra bien. Nous décidons de prendre le temps de nous reposer et de rester un jour de plus, demain, pour visiter le monastère qui surpomble l'endroit. Céline part au village à la recherche de foin. Elle fraternise avec une famille locale. Nous sommes invités le lendemain matin à aller prendre le thé chez eux.

Au matin du jour suivant, donc, nous passons boire le thé. Arrivé à la maison, nous assistons à la cuissons des grains d'orges. La maman les grilles au dessus d'un feu de bouses de yack dans une grosse "poëlle" avec un peu de sable. Rapidement les grains éclosent comme des pop-corns. Ils sont ensuite tamisés pour en séparer le sable et mit dans un sac, près à être envoyé au moulin. Moulin que l'ainée nous emène visiter après le thé.


The grand-father is making some tissue, waiting that the seeds of barle becomes flour...

Nous longeons la rivière en dessus du village. Nous passons plusieurs moulin qui n'ont l'air de rien, juste de petits abris en pierre. Chaque famille a le sien.

Nous retrouvons le grand-père qui s'affaire avec son métier à tisser pendant que le grain se moûd à la force de l'eau à côté.

Son métier à tisser est très rudimentaire, mais son ouvrage n'en reste pas moins de qualité. C'est du solide, fait à base de laine de yack!!!
 

ll nous invite à le suivre dans son "antre", à l'intérieur du moulin...

The place to make the flour from the seeds with the water force...

.

Nous découvrons le "coeur" de l'endroit, une meûle tournante à la force de l'eau, dispatchant de la farine d'orge grillé, la merveilleuse tsampa, autour d'elle. A son sommet une corbeille à grain, secouée régulièrement par un ingénieux système, un petit bois rebondissant sur la meule tournante et faisant vibrer la nasse pour en faire sortir le grain tombant dans le trou de la pierre tournoyante.

In the place... with the flour of roasted barle, the famous Tsampa!!!

 

Next page, click here / Pour voire la suite de nos aventure à Stonde, cliquez sur ce lien!


:: Envoyer cet article