Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 30 sur 162
Page précédente | Page suivante

8/10/2009 - Nepal 1

Népal : chapitre un


 English summary of the page

The 19th september 2009, we arrive in Nepal through the west border. We take some rest in the first town, Mahandranagar. After about 23 hours of indian road by bus, we need to stay one day more in the place.


Le 19 septembre 2009, 19h, nous entrons au Népal!

Au poste d'immigration, bien qu'on aie déjà fait nos visas à New Delhi, il nous font payer un tampon, 100 roupies indienne par personne. On sait pas trop si c'est normal ou non. Enfin, on est trop fatigué pour discuter et allons directement prendre le mini-bus pour Mahandranagar la première ville à 12 km. La bonne surprise, c'est qu'ici il font pas d'histoire pour le chien et il a pas besoin de payer de tiquet.
Arrivée de nuit, exténué après 23h de bus tape-cul à la ville. Nous prenons un petit hôtel et nous y reposons un jour et deux nuits. Nous profitons de visiter notre première ville népalaise.


View on our hôtel in Mahandranagar, in front of the bus station. 

Le sur-lendemain, 5h du matin, nous partons en bus, traversons le térail, une bande de "plaine" cultivée au pied des montagnes himalayennes, et arrivons vers 23h à la mythique cité de Katmendou. Pour l'avoir fait, je vous conseil pas ce trajet. Le chauffeur roule comme un fou, comme c'est tout droit. Le hic, c'est que réguliérement il y a de petite bosse, car de nombreux ponts vu que la route longe le pied des montagnes avec leurs multiples cours d'eau. Du coup, le bus fait des bond d'enfer à la moindre de ces bosses. C'est pire que les tape-cul indien. Pour comprendre, sans en être averti, durant le début du trajet, je me suis cogné par deux fois la tête au plafond. C'est vous dire les bond qu'on a fait sur notre banquette avec Willie sur les genoux. Un vrai carrousel. Sauf que là, il s'arrête pas durant 18h... Sauf pour quelques halte pipi et repas, lors desquelles nous pouvons respirer un peu... Je me suis même écrasé la figure dans le siège de devant lors d'un freinage d'urgence. Femme enceinte et petit vieux, s'abstenir!!!! 
Le bus nous arrête de nuit, à côté de l'aéroport. C'est 23h, il n'y a que des chauffeurs de taxis à zoner dans la rue si tardivement. A la recherche du touriste qui vient d'arriver, bonne poire à fric, ne connaissant pas les lieux et les prix. Et à cet heure tardive, pas vraiement le choix... Heureusement, nous avons une adresse pas chère dans Basantapur, la "Moon-stay-lodge guest-house". Avec un nom si sympathique! Histoire de pas se faire rabattre dans le quartier cher pour touriste, du genre tamel! Le chauffeur nous demande 400 roupies... Quel arnaqueur! Nous réussisson à marchander pour 250. Difficile de descendre plus bas avec tout nos bagages et le chien.

Le gars de la "Moon-stay-lodge" est un jeune super sympa. L'ambiance dans cet lodge est chaleureuse. Les chambres ne sont pas chères (200 nc). Par contre, visiblement ce jeune a plus l'habitude de faire la fête que de nettoyer ses chambres... C'est le bon plan pour jeune étudiant.
Le lendemain nous commençons à visiter l'endroit et tombons sur notre ami turque voyageant à moto depuis l'Inde, June. Il nous refile les bons plans. Où faire un change à bon prix. Bien que le change soit à un taux fixe de 1,6, c'est à dire que 100 rps indiennes font 160 nc (népalaise currency), beaucoup de magasin à change le font 1,5 voire 1,55 pour le touriste... Où aller boire un bon tchaï pas cher à 7 nc, et où manger un dal bhat, le fameux menu népalais, plat d'oléagineux (souvent lentilles jaunes) avec légumes et riz qui se recharge à volonter! Pour 60 nc, même pas 1 chf. Voici pour les plans pas chère pour glob-trotteurs.


Tee shop for a little tchaï, the famous asian milk tee.

Alors Céline, on visite la ville de Katmandou???


Hi Céline, on the road to visit Katmendou???

Nous profitons de passer du temps en compagnie de June qui part pour la Thaïlande le lendemain. Il en a gros. Le Népal, trop cher pour lui. Le nouveau gouvernement en place, maoïste, fait comme les chinois et met des taxes partout pour soutirer de l'argent au touriste. Chaque endroit intéressant à visiter par ses monument ou sa nature devient payant. Entre 200 à 1000 nc. Et une taxe de 10% a été instaurée dans les restaurant pour touriste. Quant à l'Inde, vu qu'il est turque, il n'a eut que 3 mois de visa et ne peut le renouveler la même année... Il a été obligé de vendre sa moto et de prendre un vol pour Bankcok. Vu qu'il n'a pas l'envie de rentrer en Turquie et d'y sentir la pression sociale et familiale pour rester dans les traditions et le moule. Moule qu'il a déjà brisé! Pas évident pour notre ami. Son pays est pourtant si accueillant pour l'étranger!
Il nous montre sa chambre qu'il quitte le lendemain. C'est plus propre et plus "feng-shui". Le lendemain, au matin, nous déménageons et reprenons sa chambre à la "Paradise guest-house".

 

Nous logeons dans un vieux quartier de Katmendou. Les maisons sont construites avec des petites briques rouges, très en hauteur, faisant penser à Amsterdam, et son souvent parées avec du bois scultpé, entourant les fenêtres et portes.

 

Durant les premiers jours, nous restons autour de notre "guest-house" à se reposer et profiter d'internet.

 

Le plus loin, c'est au bout de la rue, pour aller chercher un kilo de yahourt chaque matin. Délicieux! Bien plus crémeux que par chez nous. Willie, il adore!!!! En même temps, il faut trouver une bonne "adresse", car souvent il est coupé avec de l'eau, du lait en poudre et un épaississant à base de soja ou maïs. Et c'est pas pour autant qu'il est meilleur marché!!!

 .

       

Après quatre jours, nous découvrons enfin la place de Durbar, pourtant à 200m d'où nous logeons. Ouaw... c'est plein de vieux temple en bois très en hauteurs.

Et le matin, y a le marché. C'est super intéressant à voir!

 
Nous arrivons en plein Dashain festival. Un festival religieux, comme tous les festivals par ici, suivant les récoltes du riz.

  Il se passe sur quatorze jours.  Depuis le lune noire, jusqu'à la pleine lune. Les familles se retrouvent ensemble. Ce festival est consacré aux Astha-Matrikas (8 divinités tantriques) et au Nava Durgas (9 divinités durga) et fête la victoire contre le mal.  Le premier jour des graines sont misent dans l'obscurité d'un pot-en-terre avec un peu d'eau. Germée, elles sont retirées au dixième jour et misent sur la tête des principaux membres de la famille pour symboliser de bonnes récoltes. Au 7ème jours du festivals, de nombreux sacrifices sont pratiqués, chèvres, buffalo,..., le sang est répendu afin de protéger son propre sans et la viande mangée en famille. 

 

 

.

Durant le festival il y a beaucoup d'enfants qui jouent au cerf-volant. Il y a des bataille de cerfs-volants organisée.

Du haut des marches des temples de la place de Durbar, nous avons une belle vue sur ce qui s'y passe...

 

 .
     

gLe dernier jour nous allons tôt, avant l'aurore, visiter un temple. Les népalais viennent y faire des offrandes et prières et mettent sur l'eau des bougies flottantes qui descendent le long de la rivière. Ca donne une vision féérique au son des prières et colches.

Bon, après, avec à la lumière du soleil, on réalise que nous sommes sur terre, chez les hommes et qui plus est dans leur grandes villes. La vision est déjà moins féériques... presque grotesque! Ces jolies offrandes déposées par des citadins en habits du dimanche dans une rivière-déchéterie...

.

     

.

Nous faisons la connaissance d'un curieux personnage habitant au même étage dans notre "guest-house". Ca fait deux mois qu'il réside déjà à Katmendou et son hobby est de se ballader dans la ville durant des heures avec son baton de pélerin. Du coup, nous partons un matin avec lui visiter un monastère boudhiste sur une colline surplombant la ville. Nous avons une magnifique vue sur cette cité et la coline habritant le célébre temple des singes. En plus le temps est surprenant. Il y a un nuage de pluie, très localisée, se déplaçant au dessus de la ville...

 
 .

a


Next page, click here! / Pour suivre la suite de nos aventures, cliquez ici!

f


:: Envoyer cet article