Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 25 sur 162
Page précédente | Page suivante

17/12/2009 - Nepal 5

Nepal : chapitre 5


 English summary of the page

Middle of october, our parcel arrives... One from our parents with some good thinks to eat, like chocolate. The other one from the firm Lowa, they sponsore us for a second pair of shoes to go trekking in Himalaya. THANKS A LOT!!!  Celine is so happy that she beginning to dance in the street...

The next days we settle in the ashram of Swami Chandresh at Boudanil kanta. We learn meditation, yoga, and others wisdom. 

Arrive the praying day for the dogs. Every dogs recieve his tika and mala. Also Willie...

The next day, it is the festival for the brothers and sisters. We are invited by the family of Madu. The older sister makes tika, put some oil in the ears and the and of her brothers and give them a mala and some food. It is a ceremony of protection. After she got it also. Peter, Céline and me also. What an honor!!! 


Milieu d'octobre, les paquets arrivent... 

D'abords celui de nos parents, avec plein de bonnes friandises...
   

Mathias est tout content d'ouvrir le paquet. Mmmh du bon chocolat!!!

  We recieve a parcel from our parents.

Puis celui de Lowa que nous allons chercher au bureau d'UPS. Nous avons maintenant de toutes nouvelles et belles chaussures de trekking, pour notre future marche en Himalaya. MERCI LOWA!!!!


We recieve some shoes from the firm LOWA!

Céline folle de joie se met à danser sur le pavé!!!, en scandant; LOWA!, LOWA!, LOWA!... les passants la prennent presque pour une folle... mais lorsqu'ils voient les belles chaussures flambantes neuves à ses pieds, ils écarquillent les yeux et seraient presque prêt à les manger. Aller Céline, je crois qu'il faut y aller et se préparer pour notre trekk... mais pour l'heure, allons méditer un peu à Shivapuri!

Le jour suivant nous déménageons au ashram de baba "J". Il nous apprend à méditer. Depuis nous pratiquons nos exercices de pranayama et méditons chaque jour. L'endroit est très paisible et accueilant. Même Willie y a sa niche...

Les premiers jours nous passons beaucoup de temps avec Swami Chandresh. Nous lui racontons notre voyage et lui apprenons des rudiments de français. Lui nous raconte son histoire, et plein d'autres histoires pleine de sagesse. C'est un autodidacte qui touche à tout. Il me fait penser à Léonard. Il fait de la peinture, de la musique, de la phylosophie, cuisine, cultive, enseigne, médite, artisan en instruments de musique,... impressionnant.

 
The new house for Willie in the ashram of Swami Chandresh

N'étant pas familier avec la notation musicale, les notes et la portée, il a inventé son propre système d'anotation. Il construit ses propres violons et en a fabriqué dans le sens de la largeur plutôt que de la longueur, plus facile à jouer.

Il édite un journal et a écrit plusieurs livres, diffusant ses idées, pensées, inventions,...

C'est riche d'apprentissage à le cotoyer. D'ailleurs il est entouré de plusieurs personnes toute dévouées, qui passent plusieurs année à son service, sorte d'apprentissage. Il y a Pou, une jeune indienne venue avec son jeune fils passer une année dans l'ashram. Elle y apprend à méditer, le yoga, la musique, en échange de cuisiner et autres services.
Shamdip, le cuisinier, est là depuis 2 mois, et espère pouvoir rester plusieurs années. Pour l'instant il pratique le "karma yoga", travailler sans attente, sans rien attendre en échange. Il cuisine très bien!!! 
Dinesh est là depuis deux ans. Il enseigne le yoga au écolier et visiteurs, et aide le "guru" à éditer ses textes.
Il y a aussi Gunian, le directeur de l'école, en place depuis plusieurs année... Bref, tout un petit monde gravitant autour de baba "J" et vivant en bonne harmonie, en apprentissage, développant leurs talents et leur spiritualité.

 
One of our meal in the ashram, Dinesh in white, the professor of yoga.

Viens le jour de prière pour les chiens. Chaque canidé reçoit son tika, emprunte de couleur en place du troisième oeil, et son mala de fleur. Ils trop beaux ainsi décoré...

Willie aussi n'est pas en reste!     

      

 Day of prayer for the dogs, they recieve a tika and a mala of flower. Willie also!!!

 

Ensuite c'est le jour du festival des frères et soeurs. Chaque garçon de la famille reçoit son tika, son mala de fleur lors d'une cérémonie orchestrée par leur grande soeur. S'il n'en n'ont pas, il y a un temple qui ouvre spécialement ce jour là, où les garçons peuvent y recevoir leur tika et leur mala. Pour l'occasion nous sommes invité chez Madu, la famille d'accueille de Peter. 

Sur le chemin, nous admirons plein de dessins sur le pavé, à l'entrée des maisons.  

Nous arrivons enfin à la maison de Madu. Vue sur la ville depuis le toit.  

View from the top of the house of Madu on Kathmendou.

Devant chez Madu, il y a carrément des traces de pas qui nous guide...

La maman veille à l'entrée, préparant des coupelles en feuilles vertes pour la cérémonie.  

 
The mother of Madu.

.

Au pied de chacun, les garçons d'abords et ensuite leur soeurs, un citrons est placé. La soeur ainée y place 7 tikas de différentes couleurs. Puis de même, sur le front.

 

 

En premier les plus jeunes, puis les adultes. 

.

Au préalable, de l'huile est coulée dans les oreilles, puis mise sur la tête à même les cheveux. En seconde partie de cérémonie, la soeur fait manger à ses frères toutes sortes de bonnes choses qu'elle a cuisinées.

Madu recieve some oil in his ear, and his hairs.

 

Bon, pas forcément au goût de chacun à voire Madu...

He has to eat the good thinks that his sister has cookes. Mmmh, you like it Madu??? 

Après que Madu aie fait de même pour sa soeur, c'est Peter, considéré comme faisant partie de la famille qui reçoit ses tikas et son mala.

Peter also recieve his tika, and we also. So nice!!!

Même nous y avons droit... quel honneru. Ils sont très accueillant dans cette famille!

Alors, comment vous nous trouvez ornés de nos tikas de la fête des frères et soeurs?


Aren't we beautifull with our tika???

Enfin c'est au tour des plus âgés. La maman et son frère.

Ensuite, nous fêtons tous ensemble. Il ne reste plus que les hommes, chacune des femmes des quatre frères de la famille est partie dans sa propre famille pour faire le tika à ses frères.


Hello boys!!!

Nous mangeons les bonnes choses qu'elles ont préparées sur un tapis dressé sur le toit. Ce qu'elles nous ont laissé, car la plupart des victuailles concoctées pour l'occasion ont été emportée au sein de leur famille respective.

Big meal in a carpet on the top of the house, with Peter, Philippe, Madu and his brothers.


Click here for the next page! / Cliquez ici pour suivre la suite de nos aventures!


:: Envoyer cet article