Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 24 sur 162
Page précédente | Page suivante

19/12/2009 - Nepal 6

Nepal : chapitre 6


English summary of the page 

During this festival, some people make big mandalas in the street.Wewanted to go in the mountain in Shivapuri to meditate a couple of weeks. But the dream to trekk, see and feel the top of the world, the big mountain of Himalaya is to present. We have to do it befor meditating. So we have thought to meditate one week in Shivapuri befor going. But Celine was a little bit seak. So Mathias have gone to visit the place during only two days, with Dinesh and a student from the ashram. Sunday the 25 october, we eat and pass the last night in Kathmendou at the home of Madu. Early morning, the next day, we took a bus for Jiri that we reached at the end of the day. Let's go for a trekk!!! First with Madu, Peter and their guide around Jiri during a couple of days, and after alons to Lukla and the base camp of Everest. The top of the world!!!


Durant ce festival de grands mandalas sont dessinés sur la rue!

Rues qui sont décorées...     During Tiar festival, the road are decorated.

Et Mathias se prend pour un maharadja avec son tika!!!


Mathias looks like a MAharadja with his tika! 
Ca lui monte un peu à la tête...
 

Rassuré vous, il va prendre l'air frais à Shivapuri.... 

 

  In the Shivapuri forest with Dinesh. It is quite "tropical" here!!!The vegetation is so dense, amazing...

Nous devions partir les deux méditer dans la montagne... pour plusieurs semaines... Mais l'envie d'aller voire les montagnes himalayennes est trop forte. Surtout que c'est la saison des trekking. Nous avions donc plannifier un séjour d'une semaine à Shivapuri. Mais Céline est tombée malade et doit garder le lit.

Du coup Mathias va visiter l'endroit sur deux jours avec Dinesh et un étudiant de l'ashram. Shivapuri se trouve en plein dans un parc naturel. Nous entrons dans une forêt à la végétation très dense, presque tropicale. Nous suivons un petit sentier. Et heureusement que Dinesh est là pour nous guider. La végétation est si dense que parfois elle recouvre le sentier et de hautes herbes nous montent jusqu'aux épaules.

 

A mi-chemin, nous quittons le chemin principal montant au sommet et bifurquons à l'est, en direction d'un village où se trouve le second ashram de baba "J". 

 

 

.

   Nous faisons quelques haltes dans la forêt et méditons. Après sept heures de marche, nous arrivons en vue du village et à l'ashram. C'est un endroit de recueillement, propice à la méditation. Ici, il s'agit d'une maison traditionnelle, sur trois étages. Tout ce qu'il y a de plus simple, une pièce par étage, sol en terre. Au rez, pas de meuble, juste un foyer pour cuisiner au centre de la pièce. Nous préparons une place pour la nuit à l'étage, au milieu du maïs qui y a été mit à sécher. Puis nous allons chercher du bon lait frais chez les villageois allentours. Mmmh délicieux!
Après une bonne nuit de sommeil, nous méditons au matin, avec vue sur le village, les champs et la montagne...
 

We go to do some meditation. The place is so peacefull and full of energy!

Puis nous nous mettons en route à la mi-journée pour le sommet à 2700m. Après trois heures de marche, nous y retrouvons une petite maison que notre guru a construite 35 ans plus tôt, sur une petite terrasse. C'est là qu'il a méditer 20 ans. Et on comprend pourquoi il a choisi cet endroit. La vue y est magnifique. Je découvre, enfin, la rangée himalayenne.... Ouaw!!!           First view on himalayan range!!!

Je retrouve Céline à l'ashram. Elle a reprit du poil de la bête comme on dit. Elle se réjouis d'aller marcher en Himalaya avec ses nouvelles chaussures...
 
 
 
We have recieved our new shoes from LOWA who sponsorising us for a second pair. Thank you very much!!! Celine is dreaming every day to try them in our next treking. 

 

 .

 

Samedi 25 octobre, nous allons dormir chez Madu. Nous prenons le bus demain matin, six heures. Nous profitons de mettre quelques nouvelles sur internet avant notre départ. 

 

Some last news on the net befor our departure for Jiri.

 

 

 


We just have past 12 days in an Ashram to do some meditation with a very nice guru. We are the 27 october, we go to the base camp of Everest, by foot. Soon some pictures of this travel when we will come back to the capital, Katmendou. We will send you some good wipes from the top of the world!!!

Nous venons de passer 12 jours dans un Ashram a méditer avec un guru qui a passer 22 ans de méditation dans les montagnes himalayennes, propices au voyage spirituel...
Nous sommes le 27 octobre, nous partons pour le camp de base de l'Everest. Bientot des photos et nouvelles lors de notre retour à la capitale, Katmendou...
Nous vous enverrons de bonne énergies du toit du monde!!!


 

Après le net nous mangeons un bon repas chez Madu et ses frères. Ils vivent tous au sein de la maison familiale. Une grande maison de cinq étages. Juste à côté et plus bas, l'ancienne maison sur deux étages et plus petite.


Big meal at the home of Madu and his brothers, with Bruno and Peter.

Lundi 26 octobre, nous partons enfin. Direction la gare des bus. Avec une heure de retard nous nous mettons en route. Nous quittons enfin Kathmendou et ses environs deux heures plus tard, le traffic étant fortement ralentit par les travaux d'élargissement de la route. En route pour Jiri. Le voyage devrait bien se passer, nous roulons sur une route ayant été construite avec l'aide d'organisations suisses. Vu qu'elle traverse beaucoup de montagne. Le hic, c'est que c'est un bus local et que nos sièges sont très en arrière. Du coup, bonjour les secousses... Et Peter n'est pas vraiement le mieux loti. Son siège se trouve sur la roue et dans les virages, il se déboite et vibre bien une demi minutes. 30 secondes durant lesquelles, nous juste derrière lui, sommes mort de rire. Ce qui ne le fait pas rire du tout...  Enfin, les paysages deviennent rapidement beau, ce qui le destresse un peu. 
 

 

Les montagnes se dessinent au loin.       

During our traval by bus to Jiri, little by little the mountain becomes more close.

 

 

Mais comme si le  siège "vibrant" de Peter ne suffisait pas, le bus tombe en panne.  Le système de pression des freins a une fuite. Et vu qu'on va bientôt grimper dans les montagnes, y vaux mieux réparer avant...


The bus has some trouble with the break system. Better to repair it befor the mountain...

Céline en profite pour aller faire quelques achats au magasins d'à côté.

 

 

 

Nous arrivons enfin à Jiri en fin de journée, à la nuit tombante. Avant le village des rabatteurs pour guest-house montent dans le bus et viennent nous faire leurs propositions. Faut dire qu’il y a nettement moins de touriste, de nos jours, à commencer leur trek pour le camp de base de l'Everest depuis Jiri, la fin de la route asphaltée. La majorité des touristes, en vacances pour deux à trois semaines maximum, rejoint le parc national du Solu Kumbu, comprenant l’Everest et le massif du Kumbu, en avion à Lukla. Ca leur économise dix jours de marches. Dix jours de montées et descentes assez ardues. Depuis, il y a plusieurs compagnies aériennes, et les avions sont devenus de plus en plus nombreux. Il n'y a plus que quelques "aventuriers" à s'y rendre en bus...

Arrivé en place du village, nous suivons la « proposition la plus intéressante ». 100 roupies la chambre et même coût pour le dal bat. Le plas traditionnel que tous les locaux prennent. Du riz avec lentilles et légumes, reservi à souhait le plus souvent. C’est un peu le « menu local ».
Les chambres sont correct, mais déjà il faut reclarifier le prix du dal bat qui avait augmenté à 120 roupie… En plus son dal c’est même pas de la soupe, presque que de l’eau… Bonjour l’arnaque ! Et la recharge, à contre-cœur qu’il le fait, et de petite portion… Pas cool le gars. Et Peter nous a appris après coup qu’il a payé 120 roupies par plat au matin. Je vous conseil vraiement pas cette lodge. Dommage que j’aie oublié le nom.

 Jiri, the end of the road. Tomorrow we will continue by foot. YES!!! On the road again. Willie will be so happy!!!

 


 

 

 For the next page, click here! / Pour suivre la suite de nos aventures, cliquez ici!


:: Envoyer cet article