Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 12 sur 162
Page précédente | Page suivante

9/01/2010 - Nepal 16

Nepal: chapitre 16


English summary of the page

December 2009, we are back to Kathmandou. Same guest-house in Freak-street, Basantapur. We met our friend, Peter, Niece, Madhu, Sabina, Sandra,...

Niece invite us at her home for a meal. On the way we discover one of the rubish place of the city. Quite interesting...

Madhu invite us for the wedding of his sister in love. Interesting also to discovering the complex ritual af this nepali ceremony.


Décembre 2009, nous revoilà installé à Kathmandou, même guest-house à Freak-street, à Basantapur, près de la fameuse Durbar place avec ses temples.

Nous retrouvons Peter en comagnie de Niece et notre amie de trek au Zanskar, Sabina. Elle vient juste de sortir de sept semaines de méditation dans un monastgère à Lumbini, lieu où serait nè le Boudhha Chakiamouni. Sept semaines dans l'isolement à méditer neuf heures de temps par jour, avec une petite heure de marche consciente, et dix minutes de conversation quotidienne avec un moine qui suit le processus. Histoire de pas devenir complètement fou. Elle nous explique avoir réalisé que l'"ego" n'existe pas, il n'est qu'une construction mentale. En effet, nous la retrouvons changée, quelque chose de rayonnant irradiant d'elle. Même Willie s'en est apperçu, lui qui bouge un minimum à cause de ses douleurs, c'est levé au garde à vous d'un bond dès qu'elle est arrivée, ce qui nous a stupéfait. Son processus de méditation nous intéresse beaucoup. Peut-être va-t-on remplacer notre future méditation à Shivapuri par un séjour à Lumbini...


Smile!!!

Pour fêter nos retrouvailles, Peter nous emmène dans un restaurant avec terasse sur le toit, dominant le quartier de Basantrapur. Belle vue!


View around Basantapur. 

Niece nous invite chez elle le lendemain. Peter passe nous chercher et nous nous rendons à pied à Coolishoer, au sud-ouest de Basantapur. En chemin nous croisons un chien agréablement posé sur son "trône". Mais que garde-t-il si amoureusement???


What is guarding this dog???

Une des nombreuses décharges de la capitale.


A big rubish place of Kathmandou!!! Where he can found some food. But he has to share it with the pigs...

Son garde-manger quoi... bien qu'il doive le partager avec les cochons...

C'est impressionnant de voir à quel point tout est récupéré. Chaque cornet en plastique est vidé et trié par couleur. Les bouteilles en pet rassemblées dans d'énormes cornets.


All is checked and recycled. Amazing! But you have to be use to the smell...

.

Les boîtes de conserves aplaties, une par une, avec une masse, et ensuite rassamblées en paquet. Quel boulot de fourmis... Et faut avoir l'habitude de vivre dans les détrituts et le faire depuis le jeune âge. Faut presqu'être né dedans. Difficile de se faire à l'odeur. Une vraie puanteur..., pour mon nez d'occidental.

Every alu-box is made flat, one by one... what a hudge work!!!

 

.

Ca semble être le paradis des animaux; chiens, cochons, rats, oiseaux... Y a plein d'aigles qui tournent en rond au dessus des décharges de Kathmandou.


Good bed for the dogs...

Pour l'occasion Niece nous a préparé un vrai festin. Trop bon! Nous nous régalons.


A good meal in the Niece's house, with Philippe his son.

Dix décembre 2009, nous passons à la bijouterie de Madu et de ses frères. Ils nous invitent au mariage de l'une de leurs belles soeurs. Histoire de découvrir un mariage népalais.


Visit to Madhu jewellery, Willie enjoy the carpet and take the pose for the picture...

.

Nous en profitons pour aller dire le bonjour à BK, l'ami artiste peintre de Peter qui a sa gallerie juste à côté. Il nous emmène dans un restaurant local pour goûter la cuisine névari, nourriture népalaise du coin. Céline n'a pas l'air de faire la fine bouche...  C'est plutôt bon!!!

BK, an artist painter and friend of Peter invite us to discovering the nevari food, local food.
Céline seems to like it!!!
 

 

Quelques jours plus tard, c'est le marriage. Dans la culture népalaise, le jour du marriage est choisi astrologiquement, en fonction des planètes et des étoiles. Les jours sont notés sur leur qualendrier et les futurs époux vont consulter un astrologue pour l'occasion. Sur une année il y a environ une quarantaine de jours propices à une telle union. Parfois un, parfois une petite douzaine de jours sur l'un des six mois possibles; soit les mois de février, mars, avril, mai, juin, juillet et décembre. Du coup, lors d'un jour souhaitable, plusieurs défilés de marriage se croisent, avec leur fanfare, dans les rues.


The family of Madhu wait the family of the futur husband... 

Aujourd'hui c'est celui de la belle soeur direct de Madhu. Toute la famille est déjà au balcon, le tintamare de la fanfare est de plus en plus présent, le cortège se rapproche. Le futur mari va arriver chez les parents de sa futur femme, accompagner de toute sa famille, et en fanfare, comme c'est la coutume. Mais le voilà qui arrive...


The futur maried is arriving in fanfar as it is the coutume.
.
 

Les futurs époux vont prendre place dans ces fauteuils. Un autel a été dressé spécialement pour la cérémonie. Des dessins sur le sol, offrandes et autres objets prenant sens dans ce rituel particulier et complexe.
Le marié, à peine arrivé, reçoit la bénédiction du père de sa futur épouse. Tout deux se tiennent de part et d'autre d'un drap tendu à la verticale et s'échangent des couvre-chefs.

Here will take place the couple. In front of a little temple built for this special occasion by a Brahman, a local priest.

Les futur marié prennent leur place et la cérémonie commence.

C'est un brahmane, l'équivalent de nos "prêtres et pasteurs", qui dirige cet événement très codifié. Le feu est mis au petit autel. Une petite pyramide de bois est allumée. Des offrandes de nourriture sont échangées et données à manger aux deux jeunes gens. Ces derniers font le tour de l'autel trois fois, à tour de rôle, et bénissent leur futur conjoint.

The Brahman dirige the ceremony... The fire is put to the autel.

 

Ensuite une grande bassine est placée à leur pied. Les mariés se déchaussent. A tour de rôle les parents des deux époux viennent leur laver leur pieds pour les bénir et en signe d'acceptation de la nouvelle union.


Every member of the family will pass to clean the feet of the new couple in sign of acceptance of this new union.

Les femmes sont habillées avec leur beau sahari très coloré...


The women, nice dressed for the occasion. A lot of coulours! 

.
 

Ce rituel fini, les familles et leurs invités vont commémorer l'évenement en mangeant ensemble. Une grande tente a été dressée et une cuisine aménagée dans un terrain vague à côté. D'énormes casseroles ont été installées. C'est un vrai festin que les cuistos préparent. Et pas que pour quelques dizaines de personnes. Mais pour des centaines. Aux dires de Madhu, milles cinq cents personnes sont passées. Les marriages coûtent cher par ici!

Ensuite le marié emmène sa femme à sa maison. Le lendemain le fête continue chez le marié...

A big tent and a kitchen have been built near. All the family and the invited people will go and eat there. Madhu told us later that about 1500 persons have passed. A lot!!! The marriage are quite expensive here...

 


 For the next page, click here! / Pour suivre la suite de nos aventures, cliquez ici! 

 

 


:: Envoyer cet article