Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 68 sur 162
Page précédente | Page suivante

31/05/2009 - Inde 12

Inde : chapitre 12


 

Visite du quartier tibétain avec Gerry et Marta qui nous y emmènent manger des "Momos" (Sortes de riavioli).

 

Ci-contre la porte de l'entrée du quartier.

 

Ca fait du bien de visiter un endroit plus calme que le reste de New Delhi.

 

 

Nous commémorons le départ de Paolo vers la Chine, via le Pakistan. Espèrons qu'il n'y perde pas la tête... Pour l'occasion, nos amis suisses ont apporté quelques gâteaux au chocolat et truffes. Et oui, ça se trouve aussi en Inde, mais très rare, et dans les lieux "huppés" comme Connaugh Place. Histoire de se remémorer quelques saveurs de chez Blondelles. Une fameuse chocolaterie à Lausanne.

 

 

 

Un ami s'en va, un autre revient.

 

C'est notre ami Luka, cycliste suisse rencontré tantôt à Waga Border. Ne pouvant pas continuer son voyage en direction de la Chine, toute les frontière direct étant fermée entre ces deux pays, il est de retour à New Delhi, en attente d'un bateau pour la Malésie et l'Australie. Moi qui pensait que l'Inde était la porte de l'Orient, en fait c'est un grand trou! Nous sommes tombé dans un énorme cul-de-sac. Céline l'oublie le temps d'une chanson où elle se prend à chanter avec Lucas sur les airs de Dalida...


Les frontières avec Miamar (Birmanie) et Chine sont fermées. Le Pakistan n'est pas une bonne option en ce moment. Depuis le Nepal pour la Chine, région sensible du Tibet, il n'y a que des voyages organisés  sur une semaine, pour des groupes de 6-7 touristes avec guide, geep, pour 600 dollars. Et aller et retour bien sûr! Pas question de leur fausser compagnie...

Quant aux bateaux, ils sont devenus rare ceux qui sont succeptibles de prendre des passagers. Celui de Lucas va en Malaisie, via Dubai et Karachi. Et passant dans les eaux pakistanaise, un visa pakistanais lui est requis. Pas simple. Et le prix, 2700.- Genre quatre fois le prix de l'avion. Chercher l'erreur. Quel abération. Bien sûr, il reste l'avion... ça aurait été plus facile pour notre ami. Mais il a mit une croix depuis longtemps sur ce transport peu respectueux de la nature. Pour se consôler, il boit "Lassi" sur "Lassi", sa boisson favorite ici en Inde. Un mélange d'eau et de yahourt.

 

Lundi 23 mai, le fameux meeting tant attendu a enfin eut lieux. Nous n'avons malheureusement pas pu y participer. Visiblement l'Animal Husbandry ne nous bloque pas pour des raisons de santé animale, mais parce que nous sommes rentré en Inde en violant la lois. Ayant été mal guidé par leur ambassade à Islamabad. Mais ça, ils sont bien trop fier pour le reconnaître. Enfin, une solution est qu'en même envisagée par la Animal Husbandry. Il s'agirait d'amener nos ânes en camion à New Delhi et d'y faire des tests sur 5-6 jours.

Nous attendons la réponse. Céline ronge sont os en attendant!!!

 

Mais non, c'est celui de Willie qu'elle a piqué, le temps de se soulager les dents...

Willie est tout content de le récupéré. Il a bataillé fort pour ne pas se le faire dérober. Je vous l'assure.... Lorsqu'il a de la viande, il est tout fou!

Eh Wil, il est bon cet os?

 

Vendredi 29 mai, nous recevons la réponse négative de l'Animal Husbandry. Ils n'ont toujours pas réussi à mettre leur fiéreté de côté. Quel bande d'animaux!!!

Ca devient difficile à digérer... 

 


Ce vendredi 29 mai, nous apprenions que suite au meeting, l'Animal Husbandry refuse toujours le passage de nos ânes à travers l'Inde.
Un jour plus tard, nous apprenions que Skadar, notre héro albanais, s'est éteint ce même vendredi, d'une colique. Comme s'il avait eut du mal à digérer la nouvelle!!!
Nous avons rêvé d'une autre Inde. Triste réalité...
La possibilité d'un empoisonnement est fort probable!!!
Comme Bucéphale, le fameux cheval d'Alexandre le Grand, notre Skadar, Iskender en albanais (qui signifie Alexandre), a vu ses derniers jours à l'entrée de l'inde. Comme si son nom le prédestinait à une telle fin...
Un dernier hommage à notre ami qui ne méritait tout de même pas de finir ses jours dans une douane indienne!
 
Pour ceux qui en ont le courage, mettez votre commentaire sur le lien Skadar (cliquez sur la photo). Je suis sûr que ça va lui faire plaisir à voir, de là où il est.
Ce n'est pas pour autant que nous rebrousserons chemin! Nous pensons rapidement rejoindre l'Himalaya, et trouver plus de sérénité.

Lundi 1er Juin
Nous pensons sérieusement à un empoisonnement. Intentionel!!! La Animal Husbandry a dû nous trouver trop dérangeant. Notre dérnière action ayant créé le meeting interministeriel a dû les faire réfléchir. Et ils ont opté pour la "solution finale". Aucune certitude, mais c'est ce que nous ressentons.
 
Mardi au Jeudi 4 juin
 
Nous espérons sauver notre ânesse Karma avant de gagner les montagnes et l'air frais. Durant cette semaine nous préparons notre départ pour la douane. Ca va pas être facile. Retrouver notre Skadar mort et devoir se séparer de Karma que nous pensons donner à la famille de l'Imam qui vit à la douane Pakistanaise.Ce sont de brave gens. Ils avaient hébergé nos ânes lors de notre séjour du côté pakistanais de Wagah bordeur. (Cf. les dernières pages du Pakistan) Ils ont une sorte de ferme avec des buffles et une ânesse. Céline a besoin de se reposer quelques jours avant ce voyage. Histoire de digérer la nouvelle du décés de notre brave Skadar. Et nous devons trouver une solution pour Willie. Nous ne voulons pas le prendre avec nous.

Nous sortons plus souvent, histoire de se changer les idées. Entre autre avec notre amie Maud, une française rencontrée lors d'une soirée dans Paharganj. Elle nous comprend bien, vu qu'elle adore les animaux et a eut pendant longtemps un cheval.

Elle ne peut malheureusement pas garder notre Willie. Elle doit partir dans les montagnes pour le boulot quelques jours. Faut dire que notre nouvelle copine est mannequin et que par ici, ça à l'air de bien marcher. Vu que les pubs se font toutes avec de belles filles à la peau blanche... 

LY a pas que des ânes, chevaux et vaches dans les rues de la ville. Nous croisons de temps en temps des ELEPHANTS!!! Ils sont mieux dans les forêt, mais certains les emmène en ville en quête d'un peu d'argent...
 
 
Nous profitons de faire quelques achats et visitons les greniers d'une famille de vendeur. Impressionnant. On se croirait dans la caverne d'Ali Baba... Céline est aux anges!

 

Il y a même des ateliers sous le toit. Et c'est impressionnant ce qu'ils arrivent à faire avec une machine à coudre. Quant ils le veulent bien... Car parfois c'est du vite fait... 

Céline s'y essaie. Mais c'est pas encore ça...

 
Le soir avant notre départ, nous rencontrons Jean-Luc, Laura et Dave. Une chance! Jean-Luc s'ennuie de son chien resté en France. Il nous garde avec plaisir, en compagnie de Laura, notre brave toutou, le temps de deux nuits et un jour de voyage à la douane. 
 
 
 
 

Laura nous fait goûter du lait de coco tout frais... Il est pas aussi sucré que par chez nous, car il s'agit de noix de coco pas encore mûr. Il y a presque que du jus. Les paroi intérieures ne sont pas encore formées... Mais c'est rudement bon!!! Voyez Céline, elle reprend goût à la vie...

 
 

:: Envoyer cet article