Mathias et Céline (Suisse & Italie)
Qui suis-je ?

Mathias et Céline sont partis le 12 mai d'Yverdon en direction de la Mongolie à pied. Ce blog trace leur parcours en Suisse et en Italie

Derniers articles
Menu
Mes amis
Liens


Billet 66 sur 162
Page précédente | Page suivante

16/06/2009 - Inde 14

Inde: chapitre 14


 

Lundi 15 Juin, le départ vers l'Himalaya est tout soudain. Mais ça met du temps de tous préparer nos affaire et de se limiter au strict minimum après avoir voyager avec carrément notre maison sur le dos de nos braves ânes. New Delhi semble nous coller à la peau. Une sale glue dont on espère chaque jour quitter...

Y a qu'en même quelques belles choses très colorées...

 

 

Passage dans Sadar Market, histoire d'y trouver des pétards et autres trucs succeptible de faire beaucoup de bruit pour éloigner tout snow-léopard dans les montagnes himalayennes. Afin de garder notre brave Willie en vie... Ces grosses et féroces bestioles des neiges mangent parfois du chien. Mais pas du Wilie!!! Et ben, y a foule dans ces quartiers. C'est impressionnant, ça fourmille de partout. C'est tout juste si on arrive à se frayer un passage entre les indiens, rick-shaw à vélo et à moteur, charette à buffle et ox, charette à thé ou jus d'orange, transport de coli, vélo, voiture....ouaw. faut pas être claustrophobe!!! Et y a pas que dans les rues que c'est intéressant. Les façades sur les côtés sont des plus hétéroclyte. Bâtisses les une sur les autres, aux multiples pancartes de toutes les couleur. Façades défraichies et prette à s'écrouler parfois... On se perd dans un dédale de petites ruelles à la recherche de nos fameux pétard. Nous trouvons sifflet et bombe à bruit pour stade de football. Histoire de rassurer Céline!

 

Vue sur les petites ruelles du bazard.

 

Oui, dans les hauteurs ça fourmille de cables de toute sorte. Attention à ne pas toucher les électriques. A faire pleurer l'électricien suisse. Pour sûr que c'est pas vraiement homologuer tout ça...
Le soir même nous profitons de manger nos derniers "Lady-Finger". Des petits légumes en forme de doigts remplis de boulent blanchent un peu gluante. Super bon soupoudré d'un peu de sel noir d'Himalaya au goût de souffre. Nous partons demain, nos billets de train sont déjà réservés pour Pathankot, d'où nous prendrons le bus pour Daramshala.

 

 

 

Mardi 16 juin 2009, en route pour le Zanskar et le Ladakk. Check -out de la Guest-House après plus de quatre mois de calvaire à New-Delhi et en route. Ce soir, sleeping-train pour Pathankot, avec Willie dans sa boîte noire.  Le train par de Old-Delhi station. Les auto-rick-shaw de la gare de New-Delhi ne veulent pas nous prendre à cause du chien et de notre montagne de baggages. Quant aux taxi, difficile d'avoir un bon prix. Du coup on s'embarque sur deux cycle-rick-shaw. Nous remontons une avenue longeant le quartier de Sadar. La rue est bondée. Pas évident de se frayer un passage. Heureusement que nos cycleur sont alerte et pas des manches... nous arrivons juste à temps à la gare pour faire enregistrer Willie comme coli. Le hic, c'est qu'il faudra pas s'oublier à 4h30 du matin. Le train change de sens à Jalandar et il faudra changer notre brave toutou de wagon. Histoire de pas l'oublier dans une gare en plein Punjab. Arrivée à 7h du matin à Pathankot. De là, bus pour Dharamsala à 1400m. Nous prenons trois tiquet. Willie doit avoir le sien aussi. Un vrai gosse ce Willie!!! Bon ça nous arrange bien, ça nous permet de mettre nos gros sac à dos sur un siège dans le bus. Histoire d'éviter le toit où votre coli disparaît parfois. Comme pour notre ami polonais Michael qui se l'ai fait voler en rentrant à la capitale depuis Dharamsala.

 

Gare des bus à Dharamsala, ville d'environ 25000 habitant. Beaucoup de tibétain. 30 min de pause. Nous continuons sur Mcleodganj, 400m plus haut, où réside le Dalaî Lama et le gouvernement tibétain en exile. 

Arrivé à Mcleodganj, difficulté de trouver une "guest house" acceptant notre chien avec un prix abordable. Nous partons un peu plus loin, à Bhagsu, un village 2 km plus loin. Là, par "chance" nous rencontrons notre ami David, un New Zéélandais rencontré à New Delhi, qui bourlingue à travers l'Inde de cours de yoga en cours de yoga... Il nous branche rapidement avec quelques bon plans.

Notre ami David, attablé avec Céline sur la terrasse d'un bon resto Japonais.

Une bonne guest-house à un prix très abordable, avec une vue magnifique sur le Triund.

Y a juste un lit deux place, mais ça va très bien. C'est propre!

 

Au loin pointe le Triund à plus de 4500m d'altitude.

 

Vue depuis notre balcon.

C'est par là que nous allons passer la Indrahar pass (4400m), en route pour Ley au Ladakk. Une petite source afin de gouter à nouveau à la bonne eau des montagnes. Un délice après l'eau de New Delhi qui commençait vraiement à nous dégouter... Et avec une bonne boulangerie avec un pain super bon. Par ici on revit.

 

 

 

 Par ici il y a plein de mules qui charrie briques et sable pour amener matériaux à la construction de nouveau petit hôtels. Ca pousse comme des champignons par ici.


Pour suivre la suite de notre périple, cliquez sur le lien suivant!


:: Envoyer cet article